Ressources

Toutes les ressources du cours sont accessibles en ligne.

Pour les différencier, on peut prendre l’image d’un arbre qui comprend des racines, un tronc et des feuilles :

1) Les racines sont constituées de travaux académiques, de rapports, de conférences et de travaux d’experts. Ces documents ont été élaborés sur un temps long par des auteurs qualifiés. Ils sont le résultat de travaux en profondeur. Ils ont souvent subi l’évaluation par les pairs et un processus éditorial de filtrage et de corrections. Ces documents seront présentés séquence par séquence en fonction de l’avancement des thèmes. Ils doivent tous être parcourus et les plus importants constituent des lectures obligatoires. Ceux-là sont systématiquement proposés à l’annotation. Cet exercice est essentiel, c’est lui qui vous permettra, en dialogue avec vos camarades, d’assimiler les notions.

Vous pourrez retrouver aussi ces références sous Zotero ici, comme montré ci-dessous :

2) Le tronc de l’arbre est constitué par la succession des séquences. Chaque séquence a sa cohérence. Elle comprend, outre les documents-racines, des textes, des diaporamas commentés, des conférences du professeur ainsi que, dans la dernière partie du cours, des débats avec des experts.  Ce savoir-là a été organisé pour le cours et concentré sur le thème précis à enseigner. Il développe progressivement ses différentes facettes. C’est à partir de cette matière que vous organiserez les travaux demandés. Ainsi, par la rédaction des synthèses des parties du cours et celle des billets, en interaction avec vos camarades, vous construirez votre propre tronc : les points essentiels à ne pas oublier pour comprendre et décrypter l’économie du web.

[S1] Les notions[S2] Sept piliers

[S3] Quatre filières

[S4] Marchés et pratiques

[S5] Modèles et pentagone

[S6] Les terrains[S7] Eco de la bibliothèque

[S8] Eco du web : multitude

[S9] Eco du web : oligopole

[S10] Les débats[S11] Webinaire 1

[S12] Webinaire 2

[S13] Webinaire 3

[S14] Conclusion

3) Enfin les feuilles éphémères et changeantes selon la saison et le sens du vent sont constituées des tweets, des billets sur les blogues spécialisés, des commentaires, des annotations, des débats sur les cahiers des séquences, des réactions sur les médias sociaux ou encore des articles de journaux qui rendent compte de l’actualité du web. Mêmes plus superficielles, désordonnées et moins réfléchies, ces ressources sont essentielles. Le web bouge trop vite pour que l’on s’en tienne aux seules ressources académiques sûres. Mais il s’agit d’informations éphémères, multiples, hétérogènes, qu’il faut apprendre à trier, lire et décrypter. Chacun doit ainsi organiser sa propre veille. Les outils ne manquent pas. Pour nous alerter mutuellement sur l’actualité, nous utiliserons principalement Twitter avec le hashtag #ecodoc. Vous êtes donc invités à twitter les informations qui vous paraissent concerner l’économie du web afin d’enrichir notre patrimoine commun. Mais soyez précis et sélectif : ne signalez pas tous les messages qui passent ou articles qui se publient. La plupart sont redondants. Sachez retourner aux sources de l’information pour pointer l’information primaire et non ses relais.

Les tweets sont accessibles ici, comme présenté ci dessous.