Epilogue de la saison 2014 (révision par les pairs et ebook)

Synthèses

Le cours sur l’économie du web/document est maintenant terminé depuis décembre dernier. Ce billet ne vise pas à en faire un bilan exhaustif. Même si le cours est bien rodé maintenant, il y a bien entendu comme toujours des éléments à revoir et à préciser. Mais je voudrais revenir sur une réflexion au long cours que nous menons et sur les étapes à venir.

Comme pour la saison précédente suite au constat de l’absence de prise de notes par les étudiants, nous avions demandé aux étudiants de rédiger une synthèse à la fin de chaque partie du cours.

Révisions par les pairs

Mais nous avons ajouté cet année un important élément supplémentaire. Les synthèses font l’objet d’une « révision par les pairs », c’est-à-dire que la synthèse d’un étudiant a été relue par deux de ses camarades qui lui ont fait des suggestions pour l’améliorer. Inversement, chaque étudiant a relu les premières versions des synthèses rédigées par deux autres de ses camarades. Ainsi pour chaque synthèse, chaque étudiant a coopéré avec quatre de ses camarades, deux qui auront relu la première version de sa synthèse et deux dont il aura relu la leur. Comme il y a trois synthèses, à la fin du cours chaque étudiant a collaboré avec 12 de ses pairs (qui ont chacun fait de même).

Chaque synthèse a obtenu une note. Cette note a été ensuite répartie entre l’auteur qui en a pris la moitié et chacun des relecteurs qui en a pris le quart. Ainsi un étudiant n’obtient pas la même note que celle de sa synthèse puisque celle-ci est partagée avec ses camarades relecteurs et qu’en retour il bénéficiera d’une part de la note de chacune des deux synthèses qu’il aura relues. L’objectif de cette répartition est, évidemment, de valoriser la coopération.

Le bilan de cette formule est pour nous très satisfaisant. Si, dans un premier temps, certains ont pu être déroutés et n’ont pas compris l’enjeu, la règle du jeu a été très vite intégrée. La qualité des synthèses et, sans doute mais c’est plus difficile à mesurer, l’assimilation d’un cours plutôt complexe par les étudiants ont été remarquables.

Ebook

Comme la saison précédente, nous avons demandé aux étudiants de réaliser pour finir un ebook, comprenant leurs synthèses corrigées, un billet qu’ils avaient rédigé et une conclusion générale de leur cru qui constituait l’examen final. L’objectif est que l’étudiant puisse garder une trace personnalisée de ce qu’il a appris et de ses travaux

Cette année, nous avons utilisé l’application BookType. Nous avons eu un peu de retard dans son ouverture et malgré cela nous avons été surpris de la facilité avec laquelle les étudiants ont maîtrisé l’outil. Quasiment tous ont réalisé leur ebook. On peut en feuilleter Géan pour constater la qualité du résultat.

MOOC, ebook et pairs

Cette expérience et ses résultats positifs sont importants pour nous, car elle nous laisse entrevoir une solution possible pour résoudre pour une difficulté majeure des Moocs. La question de la validation des connaissances y est, en effet, cruciale, à la fois parce qu’en pédagogie l’évaluation est un des principaux moteurs de l’apprentissage et aussi parce que la mise en place d’une certification équitable n’est pas simple à grande échelle. Dans le cas d’une affluence massive (plusieurs centaines/milliers d’apprenants), une évaluation systématique par les enseignants est impossible. Et comment peut-on être sûr que l’évaluation par les pairs sera pertinente et équitable ? C’est sur la base du dispositif précédent, adapté à l’environnement Mooc, que nous proposons une réponse. Plus de détails à venir

Nous allons expérimenter maintenant à grande échelle les perspectives ouvertes par les leçons du cours #ecodoc dans le Mooc qui va s’ouvrir en mai. Un grand merci donc aux étudiants de nous avoir accompagnés dans cette réflexion ! Et rendez-vous dans quelques mois pour de nouvelles aventures…

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *